COVID19

L’Espagne ferme les frontières terrestres de Ceuta et de Melilla et les autocaravanes ne pourront plus passer

L’Espagne ferme les frontières terrestres de Ceuta et de Melilla et les autocaravanes ne pourront plus passer
Atocaravana à Ceuta./archives
Atocaravana à Ceuta./archives  

À partir de minuit, du dimanche 22 au lundi 23, plus aucune autocaravane ne pourra passer par la frontière de Ceuta. Le Gouvernement espagnol a décrété la fermeture de toutes les frontières, (en incluyant ports et aéroports) ainsi que les frontières avec le Maroc de Ceuta et Melilla, selon a informé la “Delegación del Gobierno en Ceuta” [Préfecture de región]. C’est une des dernières mesures adoptées par l’Éxecutif du président Pedro Sánchez pour faire face à la pandémie du COVID19.

Cette mesure contemple des exceptions pour l’espace aérien et l’espace portuaire, mais pas pour las frontières terrestres de Ceuta et de Melilla, ainsi  personne ne pourra plus les traverser, dans un sens ou dans un autre.

“Seront fermées ausssi, de manière temporelle, les postes frontières habilités pour l’entrée et la sortie de l’Espagne à travers les villes de Ceuta y Melilla”, affirme l’información fournie par la Delegación del Gobierno en Ceuta.

En ce qui concerne les frontières de ports et aéroports, le Gouvernement espagnol a décidé qu’auront accés a ces frontières seulement les nationaux et les résidents en Espagne, résidents dans d’autras pays de l’UE ou États Associés Schengen, pour rejoindre leurs lieux de résidence; titulaires d’un visa de longue durée délivré par un État membre auquel ils retournent; travailleurs frontaliers; professionnels de la médecine ou de soins aux personnes agées; personnel du transport de marchandises; diplomates; et pour tout cas de force majeure dûment justifié”. 

Le Gouvernement de la Ville Autonome de Ceuta avait déployé un dispositif de contrôle avec la  Police Locale pour accompagner les autocaravanes de la frontière au port et qui ne sera plus nécessaire.

À tous ces citoyens européens, et dans certains cas espagnols, ils ne leur restent maintenant plus d’autre solution, pour quitter le Maroc, que de prendre un avion vers d’autres pays d’Europe ou un bateau, mais pas vers l’Espagne car le Maroc y a fermé ses ports et aéroports. Les options de ces voyageurs sont vraiment limitées. S’ils veulent emmener avec eux leur autocaravane, il ne leur reste plus qu’une seule voie: celle qui relie Tanger avec le port de Sète, à proximité de Marseille, avec seulement une traversée par semaine, mais en tenant compte qu’il n’y a pas billet disponible avant le 5 avril, ou aller jusqu’à Alger (Algérie). Si aucune de ces options est valable, ils devront alors retourner dans leurs pays en avion en laissant le véhicule au Maroc.